Frais d’Ici, un deuxième magasin pilote ouvre à Dijon

14 Octobre 2015

Créer de la valeur pour les coopératives et leurs adhérents sur les territoires fait figure majeure du plan stratégique «2025 by InVivo». Parmi les initiatives entreprises en ce sens, un nouveau concept de distribution alimentaire Frais d’Ici a été lancé en 2014, dont le second magasin a ouvert le 15 octobre 2015 à Chenôve près de Dijon. Thierry Blandinières, directeur général du groupe InVivo revient sur le positionnement original de ce nouveau type de magasin.

Thierry Blandinières, en quoi une enseigne comme Frais d’Ici s’intègre-t-elle dans votre plan stratégique « 2025 by InVivo » ?

Du local à l’international, InVivo a pour mission de contribuer à redonner à l’agriculture, aux coopératives et à leurs adhérents toute leur place dans la chaîne de valeur. Positionner les coopératives agricoles sur la filière agroalimentaire est incontournable pour s’inscrire dans la durée. C’est un relai de croissance supplémentaire et un levier de reconquête de valeur pour l’amont de la filière.

C’est dans cet esprit que nous avons lancé Frais d’Ici, pour proposer, avec nos coopératives adhérentes, des produits frais, de provenance locale ou régionale à des consommateurs français qui, à 80% s’affirment « locavores » et à 40% estiment qu’ils pourraient consommer plus de produits locaux s’il y avait davantage de points de ventes disponibles.

Après Portet-Sur-Garonne (31), la phase pilote de ce projet se poursuit et a vu un second magasin ouvrir ses portes le 15 octobre à Chenôve près de Dijon. Un projet porté conjointement par les groupes coopératifs Dijon Céréales et Bourgogne du Sud.

Frais d’Ici a soufflé sa première bougie cette année, quels sont les premiers retours ?

Notre alternative Frais d’Ici répond aux nouvelles envies des consommateurs qui veulent consommer des produits issus de leurs territoires, connaître leurs producteurs, leurs pratiques et contribuer au développement économique de leur région. Nous avons montré que nous sommes capables d’apporter sécurité alimentaire, qualité, fraîcheur et origine aux consommateurs, tout en étant dans les prix du marché.

Frais d’Ici à Portet-Sur-Garonne, Dijon… et après ?

Notre enjeu est maintenant de prouver que le modèle économique est bien au rendez-vous, en jouant notamment sur la dimension logistique. Il s’agit aussi de trouver les bons emplacements car la compétition sur cet aspect essentiel du commerce est rude. Nous allons continuer l’implantation de plusieurs magasins pilotes dans les deux années à venir.

Ensuite, si ce modèle est validé, nous franchiserons l’enseigne avec nos coopératives adhérentes dans toutes les grandes agglomérations françaises, comme nous le faisons pour Gamm vert. Si le projet pilote s’avère concluant, nous visons, à l’horizon 2025, l’ouverture de 150 à 200 points de vente franchisés sur tout le territoire français.