InVivo, partenaire du Consortium public-privé sur le biocontrôle

04 Mars 2016

Le Consortium public-privé de recherche, développement et innovation sur le biocontrôle, lancé à l'initiative de l'Inra est entré dans sa phase opérationnelle. 36 acteurs, publics et privés, dont InVivo, s’associent et entrent en actions autour d’objectifs communs pour contribuer par la recherche, le développement et l’innovation à l’essor du biocontrôle en France.

Ce Consortium permettra, "par un dispositif mutualisé, de coordonner et partager les efforts de recherche des acteurs du biocontrôle dans le double objectif d’offrir aux utilisateurs, en premier lieu les agriculteurs, des méthodes alternatives de protection des cultures et de contribuer à la consolidation du secteur français du biocontrôle, source de richesses et d’emplois."

Le biocontrôle, un secteur prometteur en pleine croissance 

Pour les membres de ce Consortium, "développer l’usage du biocontrôle et l’industrie du biocontrôle sur le territoire français constitue un enjeu majeur à plusieurs titres :

  • D’abord parce que la protection des cultures est une nécessité;
  • Ensuite, parce que les agents et produits de biocontrôle sont porteurs de grands espoirs et qu’ils peuvent s’intégrer aussi bien dans des programmes actuels de protection que dans des programmes futurs."

Un Consortium au fonctionnement collaboratif laissant une place pour chacun

"Le périmètre thématique couvert par le Consortium inclut les quatre catégories de produits et/ou d’agents du biocontrôle : les macro-organismes, les micro-organismes, les médiateurs chimiques (phéromones d’insectes et kaïromones) et les substances naturelles. Il inclut également les stimulateurs de défense des plantes, ainsi que les plantes de service.

Pour l’année 2016, le Consortium s’est donné les moyens de réaliser des projets de recherche autour des différentes catégories de solutions de biocontrôle, avec pour finalités le développement de nouveaux produits et agents de biocontrôle, l’amélioration de l’efficacité et l’intégration de ces produits et agents dans les systèmes de culture."

InVivo, impliqué dans la recherche et l'investissement sur les biosolutions*

Au même titre que l’agriculture numérique, les biosolutions* figurent parmi les voies d’avenir que le groupe InVivo entend explorer dans le cadre de son plan stratégique « 2025 by InVivo » pour produire plus et mieux. Fort de son savoir-faire historique avec sa filiale Biotop**, le groupe, via sa holding AgroSciences, a fait l’acquisition auprès de Syngenta, en ce début d'année 2016, de la société Bioline*** spécialisée dans la production et la commercialisation de solutions de lutte biologique. Cette acquisition permettra à InVivo de se doter des capacités de développer une activité significative en biosolutions. La réunion de Bioline et de Biotop, filiale historique d’InVivo dans le domaine de la lutte biologique, constituera un acteur de dimension internationale sur ce marché.

 

*Biosolutions = Biocontrôle + Biostimulants

**Biotop = grandes cultures / marché français

***Bioline = cultures spécialisées / international

Source : Inra

Documents à télécharger
icon

invivo-acquiert-bioline-aupres-de-syngenta.pdf