L'agriculture et l'alimentaire 4.0 au cœur de Nurture The Future

19 Octobre 2016

Pour identifier les jeunes pousses capables de relever les défis de l’agriculture et de l’alimentaire "4.0", ​Néodis, la filiale de mise en marché d’InVivo Retail (pôle distribution grand public du groupe InVivo), a organisé, le 18 octobre 2016, la première édition de "Nurture the Future". Une journée conçue en partenariat avec le BIC de Montpellier et Montpellier SupAgro, à laquelle une quarantaine de start-up de l'agri-food tech s'est rendue.

Les tendances agricoles et agroalimentaires sont en telle mutation que les innovations d'aujourd'hui et de demain doivent être pensées en phase avec les nouvelles attentes : des produits goûteux, locaux et variés, une agriculture plus responsable, la possibilité d'autoproduction... 

"Nurture the Future" a eu pour but de faire plancher les start-up qui détiennent les meilleures réponses face à ces changements. Et les idées ne manquent pas ! L’autre objectif était de leur donner des pistes (juridiques, marketing, distribution, industrielles, scientifiques…) pour que l’idée puisse se concrétiser en projet viable. 

Un foisonnement de start-up aux projets inédits

Parmi les start-up venues présenter leur projet, trois exemples de jeunes pousses montpelliéraines :  

  1. Il était un fruit est née en 2014 à Montpellier de la volonté d’une maman de donner plus de fruits à ses enfants. A partir de fruits déclassés de productions françaises le plus souvent locales, Il était un fruit produit dans son propre atelier des pétales de fruits juste séchés, sans sucres ajoutés ni aucun additif. 
  2. Vegz est né de la rencontre entre l'intelligence artificielle et l'agronomie, entre l'informatique et la nature. La start-up apporte au consommateur non-jardinier une solution de production pilotée qui lui permet de profiter de la qualité du légume de potager toute l'année et sans jardin.  
  3. Antofénol recherche et développe des conservateurs naturels de fruits et légumes. Son objectif : apporter une réponse aux objectifs du plan Écophyto 2025 par un biocontrôle éco-conçu afin de diminuer significativement les pertes post-récolte, tout en proposant aux viticulteurs une valorisation économique de leurs coproduits.  

Du pitch à l'accompagnement

Une vingtaine de start-up présente a eu l'opportunité de pitcher pendan​t 15 minutes dans l’espoir d’être retenues par les experts d’InVivo. Pour Yves Christol, directeur général de Néodis, "InVivo a tout à gagner de cette journée puisque nous avons trouvé des start-up qui peuvent intéresser soit l'agro, soit le retail ou encore des univers mixtes". 

InVivo Invest, le fonds d’investissement en amorçage d'InVivo, pourra faire bénéficier les start-up identifiées de la puissance du réseau InVivo, accompagner la montée en puissance de leurs projets et leur ouvrir les portes des marchés agricoles et agroalimentaires. ​

Documents à télécharger
icon

InVivo Retail fait plancher les start-up de l’Agri-Food Tech sur les défis de l’Agriculture et de l’Alimentaire 4.0 (communiqué)